DERNIERE MINUTE

Incognito, AlphaGo, l’IA de Google, a terrassé les meilleurs jours de go

AlphaGo ou la « machine » qui fait encore plus plier l’humanité !

Vous lisez:

Incognito, AlphaGo, l’IA de Google, a terrassé les meilleurs jours de go

Taille du texte Aa Aa

Mais que s’est-il passé entre le 29 décembre et 4 janvier ? Un vent d’incrédulité a soufflé entre ces quelques jours sur la communauté des joueurs de go. Sur des plateformes de jeux en ligne, deux mystérieux joueurs (sous les pseudonymes de Magister et surtout de Master) n’ont cessé d’enchainer victoire après victoire. Heure après heure, l’identité de ces joueurs, ou de ce joueur, devenait la question à laquelle il fallait trouver la réponse. C’est maintenant chose faite.

Souvenez-vous en mars dernier, AlphaGo développé par Google, battait sèchement l’un des plus grands maîtres du jeu de go, le Coréen du Sud Lee Sedol, sur le score de quatre manches à une. Et il y a quelques heures, l’un des responsables de DeepMind, l’équipe en charge du développement de la « machine », a révélé qu’elle se cachait derrière ces pseudonymes. Dans son tweet, Demis Hassabis, l’un des créateurs de DeepMind, acheté par Google en 2014, a également avoué qu’il s’agissait là d’une nouvelle version de son programme d’intelligence artificielle (IA).

Coucou, c’est moi !

Avant même l’officialisation de l’indenté de ce mystérieux joueur, quelques doutes se faisaient de plus en plus pressants. Certains observateurs ont en effet argué qu’il était impossible pour un joueur humain d’effectuer des coups toutes les cinq secondes.

Au final, AlphaGo qui n’avance donc plus masqué, a ainsi remporté plus de 60 victoires sur des plateformes de jeux chinoises. Et non des moindres.

Ses victoires sont d’autant plus retentissantes qu’AlphaGo a notamment battu le Chinois Ke Jie, le joueur qui occupe la première place du classement mondial établi par Goratings.org. D’autres grands noms du go sont également tombés sous les coups assénés par le superordinateur, comme le Japonais Lyama Yuta ou le Sud-coréen Park Jung-hwan. Sur Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, Ke Jie a laissé entendre qu’il était désormais temps pour les humains de commencer à tirer les leçons des victoires de la machine et de les comprendre.

Après avoir également perdu contre AlphaGo, un autre grand joueur chinois de renom, Gu Li, a carrément offert 100 000 Yuans ( soit 13 685 €) à quiconque serait en mesure de battre le programme. Sur son compte Weibo, ce dernier a expliqué sa démarche en indiquant qu’il fallait tout faire « pour protéger ce trésor culturel inventé par nos ancêtres ». Un dernier détail d’importance, toujours d’après Goratings.org, AlphaGo occupe désormais la seconde place du classement à quelques encablures du premier. Mais qui sera donc en mesure de perpétuer le règne de l’humanité ?

Photo d’illustration : EvonneCC BY-SA 2.0