DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La FIFA élargit le Mondial de 32 à 48 équipes

La Coupe du monde en 2026 se disputera entre 48 équipes, la Fifa a enteriné la mesure soutenue par son président Gianni Infantino

Vous lisez:

La FIFA élargit le Mondial de 32 à 48 équipes

Taille du texte Aa Aa

Toujours plus de matchs et certainement plus de bénéfices attendus. La Coupe du monde en 2026 se disputera entre 48 équipes et non plus 32, comme actuellement. L’idée du président de la Fifa Gianni Infantino a été entérinée ce mardi.

Pour convaincre les derniers réticents, un match de gala s’est déroulé la veille à Zurich, où siège l’organisation. Plusieurs légendes du ballon rond ont affiché leur soutien au patron du football mondial, comme l’ancien champion du monde français David Trezeguet.

“En étant joueur à une époque, je pense que cela peut donner beaucoup plus de possibilités à des pays, et surtout à des joueurs qui n’ont pas connus cette belle compétition. A partir de là, cela peut être une très belle idée. C’est sûr qu’il faut approfondir les choses, mais cela peut être quelque chose d’exceptionnel en même temps.”

Le Mondial-2026, dont on ne connaît pas encore le pays organisateur, offrira 80 rencontres, contre 64 actuellement. Il se disputera toujours sur 32 jours. Une première phase verra s’affronter 16 groupes de 3 équipes, les deux premiers se qualifieront pour les 16e de finale. Reste maintenant à connaître le nombre de places supplémentaires allouées à chaque confédération.

Selon un rapport confidentiel de la Fifa, un Mondial à 48 assurerait une hausse conséquente des revenus: 640 millions de dollars supplémentaires par rapport aux prévisions du Mondial-2018 en Russie à 32 équipes. Les revenus des droits de télévision progresseraient également de 505 millions de dollars et ceux du marketing de 370 millions de dollars, selon cette même analyse transmise aux membres du Conseil, l’organe exécutif de la Fifa.

Les coûts d’organisation devraient en revanche aussi augmenter, même si le tournoi pourrait encore se dérouler dans douze stades. Pour y faire face, Gianni Infantino a expliqué qu’il était favorable à “une co-organisation” par plusieurs pays.