DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : l'épidémie de grippe met à rude épreuve les services de santé


monde

France : l'épidémie de grippe met à rude épreuve les services de santé

L‘épidémie de grippe en France a contraint le gouvernement à une réunion de crise. Depuis début novembre, 52 personnes sont décédées en réanimation à l’hôpital et près de 200 hôpitaux ont dû mettre en place des mesures spéciales pour faire face. Mais la ministre de la Santé, Marisol Touraine, se veut malgré tout rassurante.

“La mobilisation reste de mise, la vigilance s’impose. Les hôpitaux aujourd’hui sont face à une situation de tension. Ils ne sont en aucun cas debordés et la pression est aujourd’hui gérée, et depuis la mise en oeuvre des mesures que j’ai demandées, cette pression s’est relâchée.”

Pas plus tard que mercredi, Marisol Touraine estimait pourtant que cette année le bilan de l‘épidémie serait lourd. Le pic n‘étant pas encore atteint, les hôpitaux sont encouragés à retarder les interventions qui peuvent l‘être pour libérer des lits.

Au Royaume-Uni, indépendamment de la grippe, la situation des hôpitaux est alarmante. Une vingtaine se sont déclarés en état d’alerte maximale tant ils sont débordés. Passée par les urgences, une patiente raconte :

“J’avais tellement peur, je voulais juste rentrer à la maison, explique Pat Nicholson. Il n’y avait pas de soins, rien du tout. Vous demandiez de l’aide mais il ne se passait rien. Et je voyais des gens essayer de sortir de leur lit, des gens manifestement en pleine crise, et il n’y avait personne pour s’occuper d’eux.”

En Espagne, l‘épidémie de grippe met aussi les services d’urgences à rude épreuve. Elle a entraîné l’hospitalisation de 209 personnes dans un état grave et 19 décès. Les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques sont les premières concernées.