DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump compare les méthodes des services secrets aux méthodes nazies


Etats-Unis

Trump compare les méthodes des services secrets aux méthodes nazies

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Piratage russe, emploi, réforme de la santé, mur avec le Mexique, conflits d’intérêts, pendant une petite heure Donald Trump a tenu à montrer sa stature de chef d’Etat. Renvoyer l’image d’un homme fort, qui ne craint pas les comparaisons douteuses : il parle ici de l’espionnage russe le visant :

“C’est scandaleux, scandaleux, que les agences de renseignements aient permis la publication d’une information qui s’est révélée être erronée et fausse”, a-t-il dit. “C’est le genre de choses que l’Allemagne nazie aurait fait et faisait”.

Devant 250 journalistes, Donald Trump a évité de répondre aux questions sur les contacts éventuels entre son équipe et la Russie, contacts que révèle le rapport qui fait scandale.

“La Russie aura beaucoup plus de respect pour notre pays quand je le dirigerai que quand d’autres gens l’ont dirigé. Vous verrez ça. La Russie va bien plus respecter notre pays. Mais il n’y a pas que la Russie. Voyez ce qui se passe. Vous n’en parlez pas de la même façon. 22 millions de comptes ont été piratés par la Chine. Et c’est parce que nous n’avons pas de défense.”

Le Mexique, autre cheval de bataille : une relation complexe s’annonce, il y a les annonces protectionnistes, et le fameux mur, estimé à 25 milliards de dollars.

“Nous allons construire un mur. Je peux attendre un an et demi, jusquà ce qu’on ait fini nos négociations avec Mexico, qui commenceront juste après ma prise de fonction, mais je ne veux pas attendre.
Mexico d’une façon ou d’une autre nous remboursera le prix du mur.”

Donald Trump a enfin évoqué les conflits d’intérêts entre son empire et sa présidence. L’entreprise sera confiée à ses deux fils aînés, mais saura-t-il cloisonner ses activités ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Pakistan

Pakistan : un geste symbolique pour la minorité hindoue