DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'investiture de Donald Trump boycottée ?

L'investiture du président des Etats-Unis est une cérémonie extrêmement codifiée, c'est normalement un moment de rassemblement et d'exaltation patriotique.

Vous lisez:

L'investiture de Donald Trump boycottée ?

Taille du texte Aa Aa

L’investiture du président des Etats-Unis est une cérémonie extrêmement codifiée, c’est normalement un moment de rassemblement et d’exaltation patriotique. Mais, malgré les répétitions et les préparatifs destinés à accueillir quelque 800 000 personnes à Washington, l’investiture du 45e président, Donald John Trump, pourrait être assombrie par des désistements en chaîne.

Tout d’abord celui de John Lewis, le démocrate membre du Congrès et icône des droits civiques. Lewis a dit qu’il n’assisterait pas vendredi à la cérémonie d’investiture de Trump, car il juge ce président élu “illégitime”, en raison de l’intervention russe dans la campagne. Son absence sera une première depuis qu’il a été élu, il y a trente ans, à la chambre des représentants par la Géorgie.

Et Lewis a entraîné derrière lui une soixantaine d‘élus du Parti démocrate, qui ont, à leur tour, annoncé leur refus d’y assister. Raisons avancées : l’attaque de Trump contre Lewis, les insultes de Trump, l’affaire du piratage russe des démocrates, par patriotisme, ou tout simplement parce qu’ils considèrent que c’est une perte de temps…

Le monde du spectacle boude aussi la cérémonie d’investiture du magnat de l’immobilier et lui-même vedette de téléréalité. En cause, ses attaques contre les immigrés, surtout hispaniques, et les musulmans. Beaucoup d’artistes ont aussi protesté contre l’utilisation de leurs chansons dans ses meetings.

L‘équipe de Trump a reconnu avoir approché des stars comme le ténor italien Andrea Bocelli, la légende de la country Garth Brooks, le Britannique Elton John, la Canadienne Céline Dion, ou encore KISS ou le rappeur Ice-T. Toutes ont décliné.

En décembre, le milliardaire affirmait pourtant sur Twitter que les célébrités le suppliaient pour obtenir des places pour la multitude de bals et d‘événements festifs qui accompagnent traditionnellement l’arrivée d’un nouveau Président américain, tout en reconnaissant que l‘écrasante majorité du monde du spectacle avait soutenu sa rivale, Hillary Clinton.

*Sur Twitter, les hastag #Boycotttheinauguration, #Boycott, #Inauguration, etc, fleurissent pour appeler le plus de monde possible à ne pas assister à l’investiture que l’on soit invité ou devant un poste de télévision… *


Sans parler du hastag #WomensMarchOnWashington qui collecte les informations pour la marche de protestation des femmes contre Trump à Washington, le 21 janvier, au lendemain de l’investiture.