DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Marche des Femmes, un mouvement planétaire anti-Trump ?


Etats-Unis

La Marche des Femmes, un mouvement planétaire anti-Trump ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Elle s’annonce comme l’une des plus grandes manifestations de l’histoire des Etats-Unis. Ce samedi, près de 200 000 personnes devraient défiler dans les rues de Washington DC pour la marche des femmes, une manifestation anti-Trump en solidarité avec les minorités.

Comme des dizaines d’autres artistes, Katy Perry, Scarlett Johansson, Cher, Patricia Arquette, Julianne Moore ou encore Robert De Niro, doivent y participer.

C’est la première fois que la réalisatrice Rebecca Rodriguez se joint à une marche de protestation, elle pense que Donald Trump est tout simplement incapable d‘être président.

Je vois un individu qui, par ses mots, a encouragé la haine et la violence contre les communautés marginalisées dans notre société.



Pour les participants, les motivations sont multiples : défense des femmes, des droits des LGBT, lutte contre le racisme, droits des immigrés, contrôle des armes, droit à l’avortement, égalité des salaires, lutte contre le changement climatique…

Linda Sarsour, co-présidente du mouvement, explique que “les gens qui vont devenir la plus grosse épine dans le pied de cette administration seront les femmes de cette nation“.



Le mouvement est parti d’un post-Facebook au lendemain de l‘élection de Trump, puis il a été pris en main par des militantes expérimentées des droits civiques comme Linda Sarsour ou Carmen Perez. Mais l‘élément déclencheur a été les propos de Trump tenus en 2005. La vidéo est sortie au grand jour pendant la campagne électorale.

On entend notamment Trump dire : “et quand tu es une star, elles te laissent faire. Tu fais tout ce que tu veux. Tu peux les attraper par la chatte“…

Cette marche des femmes sera suivie dans le reste des Etats-Unis et dans le monde entier. Plus de 600 marches ont ainsi été annoncées dans une trentaine de pays, comme en France, en Angleterre, mais aussi en Colombie, en Birmanie, en Irak ou en Arabie Saoudite.

Rien qu‘à Londres, les médias britanniques annoncent la participation de plus de 10 000 personnes… Ce pourrait l’une des marches les plus importantes en dehors des Etats-Unis.

Et grâce à une idée devenue virale sur les réseaux sociaux, des milliers de manifestants pourraient porter ces bonnets de laine rose aux oreilles de chat… Le projet “PussyHat”, littéralement “bonnet de chatte”, inspiré directement des propos de Trump, a germé dans la tête de deux tricoteuses en herbe en Californie… Un bon moyen de gérer sa colère et de manifester son hostilité selon elles :

A chaque fois que je me dis ça suffit, j’en ai assez tricoté, je lis ou j’entends quelque chose sur Trump aux infos et ça me met en rogne, alors je continue. Je ne veux que personne ne manque de bonnet…“, explique Marina Mont’Ros, une tricoteuse qui a rejoint le projet.




Avec Andrea Büring

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Etats-Unis : une centaine de manifestants arrêtés à Washington