DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ex-président gambien accusé d'avoir vidé les caisses de l'État avant son départ en exil


Gambie

L'ex-président gambien accusé d'avoir vidé les caisses de l'État avant son départ en exil

Yahya Jammeh n’aurait pas quitté son pays les mains vides. L’ancien président gambien aurait emporté avec lui en exil des millions de dollars volés dans les caisses de l‘État. C’est en tout cas ce qu’affirment des proches de son successeur, Adama Barrow.

“En l’espace de deux semaines, l’ancien président a dérobé près de 500 millions de Dalasis, soit plus de 11 millions de dollars américains. C’est beaucoup d’argent”, a affirmé Mai Ahmad Fatty, Conseiller spécial du nouveau président gambien Adama Barrow.

La situation en Gambie est toujours vive depuis le début de la crise politique le 9 décembre dernier. Le nouveau président gambien a dit vouloir rentrer dès que possible dans son pays. Il est pour le moment toujours au Sénégal où il a prêté serment jeudi dernier pour son investiture.

Adama Barrow envisage un retour une fois sa prise de fonction facilitée. Le nouveau président a ainsi souhaité que les forces de la Micega, la mission de la Cedeao en Gambie, restent dans le pays jusqu‘à ce que la situation sécuritaire y soit totalement rétablie.

SI dimanche soir, des blindés de contingents sénégalais circulaient dans les rues de Banjul, la Mauritanie, en qualité de médiateur dans cette crise, dénonçait l’entrée de forces étrangères en territoire gambien auprès de la Cédéao, de l’Union africaine (UA) et de l’ONU. Pour Nouakchott, cette intervention ‘‘viole les termes de l’accord ayant permis le départ en exil de Yahya Jammeh’‘. Ce départ a été largement célébré par la population ce week-end dans la capitale gambienne.