DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Haute couture : Chanel, Dior, Schiaparelli et Valli


Cult

Haute couture : Chanel, Dior, Schiaparelli et Valli

En partenariat avec

A peine refermées les portes de la fashion week homme que s’ouvrent, toujours à Paris; celles des défilés haute-couture.

On commence avec Chanel et Karl Lagerfeld qui avait choisi de reconstituer sous la verrière du Grand Palais un décor de glaces à facettes rappelant l’escalier de la rue Cambon, siège historique de la maison.

Le défilé de la collection printemps-été 2017 s’est achevé dans une abondance de volants rose poudré avec Lily-Rose Depp en robe de mariée, au bras de Karl.

Labyrinthe dans un parc pour Dior et la première collection haute couture pour cette griffe signée Maria Grazia Chiuri. On pouvait voir dans ce parc (qui était d’ailleurs celui du musée Rodin) de belles silhouettes qui ne pouvait se rendre ailleurs qu‘à un bal masqué.

La maison Schiaparelli a elle célébré une féminité flamboyante nourrie d’esthétisme pop. Le directeur artistique Bertrand Guyon a apposé sur des tenues d’une grande fluidité des motifs en forme de homard, de coeur ou de cadenas, emblématiques de cette maison au style empreint de fantaisie.

Sous les lambris des archives nationales les femmes de Giambattista Valli ont évolué avec la légèrete du satin et de la soie.

Tout était fait pour se promener à son grand avantage dans des jardins moghols.

Les défilés haute couture se poursuivent jusqu’au 26 janvier. Seulement 15 maisons peuvent se prévaloir de ce label juridiquement protégé.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Cult

Violoncelle : du classique aux jeux vidéos