DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La pollution prive les pékinois de feux d'artifice pour le nouvel an lunaire


Chine

La pollution prive les pékinois de feux d'artifice pour le nouvel an lunaire

Les autorités pékinoises ont décidé de ne pas organiser de spectacle pyrotechnique dans la capitale chinoise ce vendredi à l’occasion du nouvel an lunaire. Les vente de pétards et de fusées ont été restreinte pour des raisons environnementales.

Traditionnellement, les feux d’artifice sont sensés attirer la chance et repousser les mauvais esprits, mais cette année la priorité est toute autre : repousser le nuage de pollution.

Les experts craignent que l‘épais voile grisâtre qui a englouti la ville il y a deux semaines ne fasse sont retour ces prochains jours.

Le gouvernement local s’est lancé en 2014 dans une véritable guerre contre la pollution. Des milliers d’entreprises ont été contrôlées et punies, et certains véhicules sont interdits de circuler lors des pics de brouillard.

Mais pour l’ONG Greenpeace, le smog est surtout causé par les usines des provinces voisines, imperméables aux lois pékinoises.

Les Chinois ont massivement recours au charbon pour se chauffer en hiver, ce qui participe à contrecarrer les efforts de la capitale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Syrie

Le chef de la diplomatie russe rencontre des représentants des rebelles syriens