Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La venue de Trump à Londres loin de faire l'unanimité

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La venue de Trump à Londres loin de faire l'unanimité

<p>La visite annoncée de Donald Trump à Londres suscite des débats houleux au Parlement britannique. Le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, appelle le gouvernement à écouter les nombreux signataires d’ <a href="https://petition.parliament.uk/petitions/171928">une pétition</a>, demandant que la venue du nouveau président américain soit considérée, non pas comme une visite d’Etat, mais comme une simple visite officielle.</p> <p><em>“Le président Trump a déchiré des accords internationaux sur les réfugiés, il a menacé de jeter aux oubliettes les accords internationaux sur le climat, il a loué l’usage de la torture, il a incité à la haine contre les musulmans, il a directement attaqué les droits des femmes. Que doit-il faire de plus pour que la Première ministre écoute enfin les quelque un million 800 mille personnes qui ont déjà demandé le retrait de l’invitation à une visite d’Etat ?”</em></p> <p>Piquée au vif, la Première ministre Theresa May a répondu sèchement à son interlocuteur :</p> <p><em>“Monsieur Corbyn aurait-il été capable de poser les bases d’un accord commercial ? Non. Aurait-il eu un engagement total envers l’Otan ? Non. C’est ce que le Labour a à proposer à ce pays. Moins de protection pour les citoyens britanniques, moins de prospérité, moins de sécurité. Monsieur Corbyn sait conduire un mouvement de protestation, je dirige un pays.”</em></p> <p>Les signataires de la pétition veulent empêcher que le président Trump reçoive tous les honneurs liés à un visite d’Etat, en premier lieu le défilé en carosse avec la Reine, le discours au Parlement et un dîner à Buckingham .</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La reine Elizabeth II embarrassée par une possible visite de Trump au Royaume-Uni <a href="https://t.co/2GwYVYIZ3E">https://t.co/2GwYVYIZ3E</a> <a href="https://t.co/6FLft32uGj">pic.twitter.com/6FLft32uGj</a></p>— <span class="caps">BFMTV</span> (@BFMTV) <a href="https://twitter.com/BFMTV/status/826760398636449792">1 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>