DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : la coopération russo-turque mise à l'épreuve à Al-Bab


Syrie

Syrie : la coopération russo-turque mise à l'épreuve à Al-Bab

Une bataille particulièrement sensible se joue à Al-Bab, une localité du nord de la Syrie, contrôlée par l’Etat islamique. Les djihadistes sont assiégés de toutes parts, à la fois par les rebelles syriens, soutenus par l’armée turque, et aussi par les forces de Bachar al-Assad, qui sont, elles,appuyées par l’aviation russe. Or, cette concentration des forces est source de tensions. La Russie a dû ainsi intervenir pour éviter un affrontement entre les rebelles et les soldats syriens.

Al-Bab est aussi stratégique pour la Turquie qui veut repousser les djihadistes de sa frontière et empêcher les Kurdes de s’y installer. Mais dans cette bataille, où toutes les parties au conflit se rencontrent, les Turcs ont perdu jeudi trois soldats, tués accidentellement dans un raid de l’aviation russe. En cause, un manque de coordination, que dénonce le Premier ministre turc Binali Yildirim :

“Le président Poutine a dit que c‘était un accident et que la Russie le regrettait. Nous allons mieux nous coordonner dorénavant et prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher que de tels incidents se reproduisent.”

Moscou et Ankara avancent des versions différentes après cette bavure. La Turquie affirme avoir informé les Russes de la présence de ses soldats dans la zone bombardée. De son côté, le Kremlin indique que ce raid, visant des “terroristes”, avait été effectué à partir de coordonnées fournies par les Turcs.