DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le leader néerlandais, Geert Wilders, lance sa campagne en attaquant "la racaille marocaine"


Pays-bas

Le leader néerlandais, Geert Wilders, lance sa campagne en attaquant "la racaille marocaine"

Geert Wilders n’a pas failli à sa réputation. Le député néerlandais d’extrême droite, anti-islam, a lancé sa campagne, ce samedi, en vue des élections législatives, qui se tiendront le 15 mars prochain, par une attaque contre “la racaille marocaine” dont il veut débarrasser le pays pour “le rendre au peuple néerlandais”.

En déplacement à Rotterdam, il a déclaré : Regardez l’islamisation, comment nous laissons le terrorisme entrer dans le pays, comment nous laissons la racaille marocaine agir sans rien faire.

Des manifestations contre le parti d’extrême droite néerlandais

En réaction à ces propos et pour marquer leur rejet du parti d’extrême droite néerlandais, le PVV, le parti de la liberté, des personnes se sont rassemblées à Amsterdam.
Une manifestante, Emma Smeets, se dit
très inquiète de ce que Geert Wilders pourrait faire. Beaucoup de gens se sont habitués et ne protestent plus, mais je pense que c’est important de faire entendre sa voix. Il faut dire qu’on n’est pas d’accord avec ce qui se passe. Elle pense également qu’il faut s’adresser à ceux qui veulent voyer pour lui, _parce que bien souvent ils ne savent pas vraiment pour quoi ils votent.

Geert Wilders en tête des sondages

Le leader, du parti d’extrême droite, le parti de la liberté est donné en tête par les sondages. Son parti pourrait remporter 24 à 28 sièges, devançant de deux à quatre sièges l’actuel parti au pouvoir, le parti libéral du Premier ministre Mark Rutte. Le parlement néerlandais compte en tout 150 sièges.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Volte-face pour François Fillon : "je suis candidat et j'irai jusqu'au bout"

France

Volte-face pour François Fillon : "je suis candidat et j'irai jusqu'au bout"