DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une proche de Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen


France

Une proche de Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen

Marine Le Pen en visite dans une prison de Seine-et-Marne. Au même moment ce mercredi, l’affaire des emplois fictifs du FN au Parlement européen s’est brutalement accélérée. La chef de cabinet de la la présidente du parti, Catherine Griset, a été mise en examen. L’autre proche de Marine Le Pen à être placé en garde à vue, Thierry Légier, est lui ressorti sans être présenté au magistrat instructeur. Catherine Griset est accusée de recel d’abus de confiance. Elle aurait bénéficié d’un poste fictif d’assistante parlementaire au Parlement Européen alors qu’elle travaillait en réalité pour le parti. Une mauvaise surprise pour la candidate Le Pen. “Les Français savent exactement faire la différence entre des vraies affaires et des cabales politiques. Ils le savent pertinemment, les Français eux ils savent, malgré tout ce que vous essayez (les médias). Ils savent très bien faire la différence”

Marine Le Pen n’est pour l’instant pas inquiétée directement mais il n’est pas à exclure que la procédure finisse par la toucher. En tout, le Parlement européen réclame à la député européenne 339 000 euros. Son avocat a déjà fait savoir qu’il déposait un recours contre ce remboursement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

Présidentielle 2017: Bayrou se rallie à Macron