EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une proche de Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen

Une proche de Marine Le Pen mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Marine Le Pen en visite dans une prison de Seine-et-Marne.

PUBLICITÉ

Marine Le Pen en visite dans une prison de Seine-et-Marne. Au même moment ce mercredi, l’affaire des emplois fictifs du FN au Parlement européen s’est brutalement accélérée. La chef de cabinet de la la présidente du parti, Catherine Griset, a été mise en examen. L’autre proche de Marine Le Pen à être placé en garde à vue, Thierry Légier, est lui ressorti sans être présenté au magistrat instructeur. Catherine Griset est accusée de recel d’abus de confiance. Elle aurait bénéficié d’un poste fictif d’assistante parlementaire au Parlement Européen alors qu’elle travaillait en réalité pour le parti. Une mauvaise surprise pour la candidate Le Pen. “Les Français savent exactement faire la différence entre des vraies affaires et des cabales politiques. Ils le savent pertinemment, les Français eux ils savent, malgré tout ce que vous essayez (les médias). Ils savent très bien faire la différence”

Marine Le Pen n’est pour l’instant pas inquiétée directement mais il n’est pas à exclure que la procédure finisse par la toucher. En tout, le Parlement européen réclame à la député européenne 339 000 euros. Son avocat a déjà fait savoir qu’il déposait un recours contre ce remboursement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives