DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les jeunes face aux candidats à l’élection présidentielle

Les jeunes Français ont de multiples questions à poser aux candidats à l’élection présidentielle. 250 d’entre eux ont eu cette chance lors d’une rencontre nationale au Parlement des étudiants le mardi 21 février au palais d’Iéna à Paris.

L’association Parlement des étudiants préparait depuis un an déjà son grand oral. Le but est de permettre aux jeunes de prendre part au débat politique de façon concrète. Pour cette quatrième rencontre nationale, ils ont été invités à questionner les candidats à l‘élection présidentielle.

Le mot d’ordre de la journée était de “parler d’autre chose que des thématiques jeunes”, comme l’a rappelé Jad Zahab, le président de l’association. A l’image d’un véritable échange parlementaire, les participants ont eu une minute trente pour poser leur question et les candidats cinq minutes pour y répondre.

Une centaine de questions ont été posées et les principaux thèmes qui s’en sont dégagés ont été le développement durable, l’emploi, la sécurité et l’éducation. Toutefois, les sujets faisant la Une de l’actualité n’ont pas été complètement ignorés. “L’affaire Théo” et les scandales d’emplois fictifs présumés ont timidement surgi dans l’hémicycle au moment d’interroger certains candidats ou leurs représentants.

L’absence de plusieurs candidats importants a été remarquée. Mais cela n’a pas freiné l’intérêt des participants qui ont globalement été ravis de se mettre dans la peau de parlementaires. Et aussi d’en apprendre davantage sur les candidats moins connus.

Le succès du Parlement des étudiants démontre que tous les jeunes ne se désintéressent pas totalement de la politique et qu’ils cherchent à prendre part au débat dans un contexte mouvementé.

*Elodie Soupama*

monde

Les corps de 74 migrants rejetés par la mer sur la côte libyenne