Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le VX a terrassé Kim Jong-Nam en vingt minutes

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le VX a terrassé Kim Jong-Nam en vingt minutes

<p>Au moment où les caméras de l’aéroport de Kuala Lumpur le filment en train de décrire son agression aux policiers et demander de l’aide médicale, Kim Jong-Nam n’a plus que vingt minutes à vivre. On en sait plus ce dimanche sur les résultats de l’autopsie pratiquée sur le corps du demi-frère de Kim Jong-Un, assassiné en Malaisie le 13 février. </p> <p>Corps dont l’identification formelle restait encore à effectuer selon le ministre malaisien de la Santé, qui a expliqué que les médecins légaux travaillaient sur un profilage <span class="caps">ADN</span>. </p> <p>La victime a succombé à une “paralysie très grave” et est décédée dans “un très court laps de temps” après avoir respiré du VX, une substance neurotoxique classée comme arme de destruction massive. </p> <p>Deux femmes soupçonnées d’avoir administré la substance ont été placées en détention provisoire ainsi qu’un Nord-Coréen. La police veut entendre sept autres Nord-Coréens – dont un diplomate de l’ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur – mais quatre des suspects ont fui la Malaisie le jour de l’assassinat.</p> <p>L’aéroport de Kuala Lumpur, après nettoyage, a retrouvé son statut de zone sûre. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Here's why Kim Jong Nam's assassination with this particular chemical weapon is highly alarming. <a href="https://t.co/wtPKc3UJ0o">https://t.co/wtPKc3UJ0o</a></p>— <span class="caps">WIRED</span> (@WIRED) <a href="https://twitter.com/WIRED/status/835354442572697601">February 25, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>