DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Malmö est-elle devenue la "capitale du viol en Europe?"


Suède

Malmö est-elle devenue la "capitale du viol en Europe?"

La déclaration de Donald Trump sur «ce qui s’est passé la nuit dernière en Suède» a mis l’accent sur la criminalité dans le pays scandinave.

Le député européen, Nigel Farage, l’un des principaux alliés de Donald Trump et fondateur du Parti pour l’Indépendance du Royaume-Uni (UKIP), a affirmé qu’il existerait un lien entre le nombre de migrants que la Suède a accepté et une augmentation de la criminalité sexuelle dans le pays.

Il a déclaré fin février sur son émission de radio LBC: “plus la Suède accueille de jeunes migrants masculins, plus l’augmentation de la criminalité sexuelle est spectaculaire. Malmö est devenue la capitale du viol en Europe.”

Que disent les chiffres?

La Suède a compté 162.000 demandes d’asile en 2015, l’un des taux les plus élevés dans l’UE.

Sur ces 162.000 demandes, environ 46.000 étaient des hommes âgés entre 18-34, selon Eurostat.

Le nombre de viols a augmenté en Suède: les données de l’ONU montrent que la police a enregistré 64,9 viols pour 100.000 habitants en 2014, le nombre le plus élevé en Europe, contre 25 en 2003.

Des lois plus sévères

Mais le gouvernement suédois affirme que ces chiffres sur le viol sont plus élevés pour deux raisons principales: ses lois sont plus sévères en matière de viol, ce qui encouragerait les témoins ou les victimes à signaler des infractions.

Ensuite, le pays a changé sa législation sur la criminalité sexuelle en 2005, ce qui rend la définition juridique du viol beaucoup plus large.

Ainsi, le nombre de viols enregistrés par la police pour 100.000 habitants a augmenté, passant de 25,2 viols en 2004 à 41,9 un an plus tard.
Mais cette augmentation est apparue avant l’augmentation du nombre de demandes d’asile.

La hausse du nombre de viols s’est produite un an avant la hausse du taux d’immigration.

En 2006: près de 96.000 personnes sont entrées dans le pays, contre 65.229 l’année précédente. Près de la moitié de cette augmentation était due aux migrants d’autres pays européens, selon Eurostat.

En attendant les chiffres du Conseil national suédois pour la prévention du crime, les rapports montrent que Malmö a enregistré moins de viols que la ville de Göteborg.