DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Brief: la création d'un QG européen, un petit pas symbolique


Le bureau de Bruxelles

The Brief: la création d'un QG européen, un petit pas symbolique

Parmi les cinq scénarios proposes par Jean Claude Juncker la semaine dernière, celui qui est privilegié par ces Etats semble être celui d’une Union à plusieurs vitesses. Mais tout le monde n’est pas d’accord pour autant car l’unité reste l’un des grands enjeux.

L’un des domaines dans lesquels les États membres pourraient faire un pas vers plus d’integration, c’est la défense et la sécurité. L’Allemagne et la France défendaient depuis longtemps une défense européenne commune. Mais le Royaume-Uni a toujours bloqué cette idée. Les Britanniques disaient en effet que tout plan d’armée ou de quartier général de l’UE pouvait miner l’OTAN.

Aujourd’hui, le contexte a changé: le Royaume-Uni a quitté le navire, les États-Unis sont devenus imprévisibles avec Donald Trump et les relations avec la Russie n’ont jamais été aussi mauvaises depuis la fin de la guerre froide.

L’UE a donc décidé qu’il était temps de faire le premier pas, un petit pas qui est cependant assez symbolique: la création d’un quartier général militaire à Bruxelles.