DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les relations s'enveniment entre l'UE et la Turquie


Le bureau de Bruxelles

Les relations s'enveniment entre l'UE et la Turquie

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les tensions restent toujours très fortes entre la Turquie et l’Union européenne. Ankara multiplie les critiques et les provocations contre plusieurs pays après l’interdiction de meetings pro-gouvernementaux . Au Parlement européen le ton monte aussi. Le président du premier groupe politique, le Parti populaire européen, estime qu’il faut réfléchir au processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. « Un élargissement de l’Union européenne vers la Turquie est impensable, et concrètement ce n’est pas gérable. La Turquie est sur le chemin inverse et met plus de distance avec les valeurs européennes depuis quelques semaines et quelques mois », explique Manfred Weber.
Si la Commission européenne se veut ferme elle aussi, elle préfère adopter tout de même un ton plus conciliant. Le Commissaire européen en charge de la politique de voisinage rappelle qu’il est essentiel pour chaque partie de maintenir le dialogue. « Nous devons maintenir de toute façon le contact avec un voisin qui représente 85 millions de personnes, c’est dans notre intérêt. Mais nous devons aussi dire à ce voisin, dans le cadre d’un bon voisinage, que cela suffit », souligne Johannes Hahn.
C’est en 2004 sous présidence néerlandaise que le principe des négociations d’adhésion a été acté. Or ce sont aujourd’hui les Pays-Bas qui cristallisent les critiques d’Ankara.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Le bureau de Bruxelles

Jesse Klaver faiseur de roi aux Pays-Bas ?