DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Arrogance", "obsession" : Le Brexit attise les tensions entre les gouvernements britanniques et écossais

Le ton est encore monté entre Londres et le gouvernement écossais.

Vous lisez:

"Arrogance", "obsession" : Le Brexit attise les tensions entre les gouvernements britanniques et écossais

Taille du texte Aa Aa

Le ton est encore monté entre Londres et le gouvernement écossais. Le chef des députés du parti indépendantiste au pouvoir en Écosse, le SNP, a fustigé ce vendredi l’“arrogance” de la Première ministre Theresa May. Le SNP, après l‘échec de celui de septembre 2014, a annoncé qu’il allait s’attacher à l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance :

Angus Robertson, chef du groupe SNP au parlement britannique :
“Ce que veulent les Tories n’est pas une question de processus, il s’agit de leur désir désespéré d’empêcher quiconque d’avoir la chance de rejeter le « Brexit dur » auquel ils sont tellement attachés. La vérité est que cela ne devrait pas être à Theresa May ou au gouvernement écossais de décider de l’avenir de l’Ecosse (mais au peuple).”

Réunis à Cardiff, les Tories britanniques ont écouté Theresa May répondre aux Ecossais que ce n‘était pas le “bon moment” et a dénoncé leur “quête obsessionnelle”…

Theresa May :
“Notre parti est profondément attaché au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, véritable lien entre quatre nations: l’Angleterre, l‘Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Mais cette union est plus qu’un artifice constitutionnel. C’est une union entre tous nos citoyens”.

Theresa May devrait déclencher l’application de l’article 50 du Traité de Lisbonne avant le 31 mars. Le parlement lui a donné son aval ce lundi.

Aucun pays n’a jamais utilisé cette procédure.