DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le libre-échange au coeur des discussions du G20 Finances

Les ministres des Finances du G20 ont deux jours pour s’accorder sur un communiqué final.

Vous lisez:

Le libre-échange au coeur des discussions du G20 Finances

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des Finances du G20 ont deux jours pour s’accorder sur un communiqué final. Chaque mot doit être pesé, négocié. Pour la nouvelle administration américaine, ce sont ses premières négociations multilatérales.

Malgré les craintes, les Etats-Unis ont fait savoir qu’il n‘était pas pour une guerre commerciale : pas question donc d’abandonner le principe du libre-échange, sur lequel repose la doctrine du G20.

“Notre souhait n’est pas d’entrer dans une guerre commerciale, mais de remédier aux déséquilibres existant dans certaines relations commerciales, que nous avons les moyens de résoudre. C’est quelque chose d’important et si vous regardez encore nos politiques économiques, il y a des choses à revoir”, a déclaré dès jeudi Steven Mnuchin.

L’Organisation pour la Coopération et le Développement en Europe prône des mesures pour une croissance inclusive, comme une baisse des impôts sur les plus faibles revenus et la suppression des niches fiscales.

“Ici au G20, depuis le début, nous avons promu le commerce comme élément de croissance, mais aussi comme un élément qui favorise les flux d’investissements, cruciaux pour la croissance de demain”, affirme Angel Guria.

Le ministre américain des Finances s’est entretenu dans un cadre bilatéral avec notamment plusieurs homologues. Seul indice pour l’instant sur le communiqué final a paraître ce samedi après-midi : le mot “protectionnisme” en sera absent.