DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un "superordinateur" européen pour 2022

On les appelle les “super-ordinateurs”.

Vous lisez:

Un "superordinateur" européen pour 2022

Taille du texte Aa Aa

On les appelle les “super-ordinateurs”. Capables de réaliser un millier de calculs à la seconde. Sauf que parmi les dix plus puissants au monde, pas un seul ne se trouve dans l’Union européenne. Mais cela va changer. La France, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et l’Espagne vont joindre leurs forces pour créer un super-ordinateur européen.

“Même pour les grands Etats, c’est difficile de financer seul de tels projets”, a expliqué Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne. “Donc il est raisonnable de coopérer pour créer des ordinateurs aux capacités hors normes”.

Cette super-machine européenne pourra simuler les effets de nouveaux médicaments, améliorer les prévisions météo ou sécuriser les transactions financières. Elle pourra aussi servir de gigantesque plateforme de stockage pour la communauté scientifique.

00.59 SOT
CARMEN VELA
SPANISH INNOVATION SECRETARY OF STATE

“Ce projet ne peut fonctionner que si on y travaille ensemble”, a déclaré Carmen Vela, secrétaire d’Etat espagnole à l’Innovation. “Il y a d’autres pays comme les USA et la Chine qui investissent massivement dans ce domaine. Mais nous avons un énorme avantage, c’est l’expertise. L’Europe a de grandes connaissances dans ce domaine, ce qui peut compenser le manque de ressources si on travaille ensemble”.

En termes de super-ordinateurs, l’Europe ne fournit que 5% des capacités mondiales mais elle en consomme 1/3. Ce projet doit rendre l’Union moins dépendante de l’extérieur.

01.32 SOT

ROBERTO VIOLA
DG CONNECT DIRECTOR-GENERAL

“Le noyau d’investisseur est composé des pays qui fournissent les super-ordinateurs les plus puissants”, précise Roberto Viola, Directeur général de la DG Connect. “Donc c’est normal qu’ils soient les premiers à signer mais les autres Etats ont déjà manifesté leur intérêt”.

L’objectif des européens est d’avoir l’un des trois super-ordinateurs les plus performants au monde d’ici 2022.