L'Allemagne se dote d'une "cyber-armée"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'Allemagne se dote d'une "cyber-armée"

<p>*Basée à Bonn (ouest), le Commandement Cyberespace et Information (KdoCIR), destiné à coordonner les compétences de la l’armée allemande (la Bundeswehr) en matière de cyberdéfense, a été lancé il y a quelques jours avec 260 personnes. A terme, il comptera 13.500 personnels, militaires et civils, ce qui “correspond à peu près aux effectifs de la Marine”, a précisé le général Ludwig Leinhos qui en est à la tête.</p> <a data-flickr-embed="true" href="https://www.flickr.com/photos/euronews/albums/72157678928735544" title="Germany's Bundeswehr cyber security command "><img src="https://c1.staticflickr.com/3/2841/33717749362_97ff94919e_z.jpg" width="640" height="412" alt="Germany's Bundeswehr cyber security command "></a><script async src="//embedr.flickr.com/assets/client-code.js" charset="utf-8"></script> <p>*Cette “cyber-armée”, qui devrait être pleinement opérationnelle d’ici 2021, devra notamment assurer la protection des infrastructures de la Bundeswehr et de ses systèmes d’armement.</p> <p>*L’armée allemande est une cible de choix pour les pirates informatiques et les agences de renseignement étrangères notamment en raison des secrets militaires qu’elle détient.</p> <p>Selon le ministère de la Défense allemand, la Bundeswehr a subi pendant les neuf premières semaines de cette année 284.000 cyberattaques, sans toutefois subir de dommages.</p> <p>*La priorité de cette nouvelle unité sera de défendre l’Allemagne contre les cyber-attaques. Mais elle pourra elle-même en lancer. Cependant, toute action offensive visant des infrastructures à l‘étranger devra être approuvée par la chambre basse du Parlement, le Bundestag, à l’instar d’une intervention classique.</p> <p>*2017 sera une année électorale en Allemagne. Des attaques de hackers comme celles qui ont été lancées pendant la campagne présidentielle américaine sont redoutées.</p> <p>Ces dernières années, le Bundestag et des partis politiques ont été visés par des cyberattaques émanant, selon Berlin, de services de renseignement étrangers.</p> <p><strong><span class="caps">EUROPOL</span></strong></p> <p>Au niveau européen, il existe une unité de lutte contre la cyber-criminalité au sein d’Europol : l’“EC3”:https://www.europol.europa.eu/about-europol/european-cybercrime-centre-ec3 (European Cybercrime center).</p> <p><strong><span class="caps">FRANCE</span></strong></p> <p>Dans l’Hexagone, la <a href="http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Organisation/Direction-Centrale-de-la-Police-Judiciaire/Lutte-contre-la-criminalite-organisee/Sous-direction-de-lutte-contre-la-cybercriminalite">Sous-direction de lutte contre la cyber-criminalité</a> a été créée en avril 2014.</p> <p>Des policiers et des gendarmes travaillent au sein du <span class="caps">SDLC</span>. Les gendarmes qui y travaillent sont appelés <a href="http://www.lagendarmerierecrute.fr/Metiers/Unite-de-police-judiciaire/Gendarme-N-Tech">N-Tech</a> et les policiers <a href="http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Actualites/Dossiers/Cybercrime/Les-Investigateurs-en-Cyber-Criminalite">Investigateurs en cyber-criminalité</a></p> <p>La <span class="caps">SDLC</span> collabore également avec Europol.</p> <p><strong><span class="caps">ROYAUME</span>-<span class="caps">UNI</span></strong></p> <p>Outre-Manche, l’unité en charge de la cyber-criminalité est la <a href="http://www.nationalcrimeagency.gov.uk/about-us/what-we-do/national-cyber-crime-unit">National Cyber Crime Unit</a></p>