Israël : pas de négociation avec les grévistes de la faim (ministre)

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Israël : pas de négociation avec les grévistes de la faim (ministre)

<p>A l’appel de Marouane Barghouthi, un chef palestinien condamné à perpétuité pour terrorisme, près de 1100 prisonniers palestiniens détenus en Israël ont entamé lundi une <a href="http://fr.euronews.com/2017/04/17/des-detenus-palestiniens-en-greve-de-la-faim">grève de la faim</a>. </p> <p>Ils réclament de meilleures conditions de détention mais mardi le ministre de la sécurité intérieure israélien a rejeté leur demande. Gilad Erdan a justifié sa décision au motif que les prisonniers étaient des assassins et des terroristes et qu’il n‘était pas question de négocier.</p> <blockquote class="twitter-video" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Manifestations à Gaza et en Cisjordanie en soutien aux prisonniers palestiniens en Israël qui ont entamé une grève de la faim <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/V6yL4LjqHi">pic.twitter.com/V6yL4LjqHi</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/853999776441917440">17 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Lundi à Gaza, quelque mille-cinq-cent Palestiniens ont manifesté leur soutien aux prisonniers et à leur leader incarcédé depuis 2002.</p> <p>A ce jour, 6500 Palestiniens dont 62 femmes et 300 mineurs sont actuellement en détention dans les prisons israéliennes.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">En Israël, plus de 1 000 prisonniers palestiniens en grève de la faim <a href="https://t.co/49NulR1FtN">https://t.co/49NulR1FtN</a> <a href="https://t.co/Hjqlv7aFNV">pic.twitter.com/Hjqlv7aFNV</a></p>— la-croix.com (@LaCroix) <a href="https://twitter.com/LaCroix/status/853962590493564928">17 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><strong>Selon une loi israélienne votée en 2015, l’administration pénitentiaire peut nourir de force des détenus en grève de la faim</strong>.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>