Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les USA calment le jeu avec la Corée du Nord

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les USA calment le jeu avec la Corée du Nord

<p>Après les menaces de la semaine dernière de Donald Trump, il semble que le président américain s’en remette maintenant à la Chine pour faire pression sur Pyongyang. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord: Pyongyang menace, Trump soutient la Chine, Pence rassure Tokyo<a href="https://t.co/jfboBmm8Ov">https://t.co/jfboBmm8Ov</a> <a href="https://t.co/qrWHQNKUcL">pic.twitter.com/qrWHQNKUcL</a></p>— Challenges (@Challenges) <a href="https://twitter.com/Challenges/status/854613123424292864">19 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Depuis le Japon où il est en visite, le vice-président Mike Pence a tenu quand même à rassurer les voisins de la Corée du Nord : </p> <p>“Dans l’avenir les États-Unis vont déployer dans la région encore plus de leurs ressources militaires les plus modernes. Et vous pouvez être assuré que la gamme complète des capacités militaires des États-Unis est consacrée à la protection du Japon. Le Japon, vous êtes notre ami, vous êtes notre allié.”</p> <p>Signe du changement de position de Washington, ou raté de communication entre le Pentagone et la Maison Blanche, le déploiement menaçant de navires américains sensés se diriger vers la Corée du Nord est finalement en route pour l’Australie.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">En fait, le porte-avions nucléaire américain n'allait pas du tout vers la Corée du Nord <a href="https://t.co/akLiBEuYx6">https://t.co/akLiBEuYx6</a> <a href="https://t.co/enSag5qgpY">pic.twitter.com/enSag5qgpY</a></p>— Libération (@libe) <a href="https://twitter.com/libe/status/854604265373020160">19 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Donald Trump compte sur une pression économique de Pékin : la Corée du Nord dépend commercialement de son allié chinois. Et la Chine a commencé à arrêter ses importations de charbon nord-coréen. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La <a href="https://twitter.com/hashtag/Chine?src=hash">#Chine</a> fait modérément pression sur la Corée du Nord <a href="https://t.co/m3IjZwZc17">https://t.co/m3IjZwZc17</a> par <a href="https://twitter.com/haroldthibault"><code>haroldthibault</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/abonn%C3%A9s?src=hash">#abonnés</a></p>&mdash; Le Monde (</code>lemondefr) <a href="https://twitter.com/lemondefr/status/853977435070758913">17 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Mais l’isolement international ne semble pas inquiéter Pyongyang, qui promet de poursuivre ses essais nucléaires, et motive ses troupes à grand coup de vidéos glorifiant les attaques contre l’ennemi américain.</p>