DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Le pape de la paix en visite en Egypte de la paix"


Egypte

"Le pape de la paix en visite en Egypte de la paix"

Malgré les violences et un climat plus que tendu, le pape François se rendra en Egypte ce vendredi. Il s’agit de son premier voyage dans ce pays. Cette visite de deux jours organisée sous le slogan “Le pape de la paix en visite en Egypte de la paix” prend un caractère hautement symbolique, après le double attentat suicide qui a frappé le 9 avril deux églises coptes orthodoxes à Alexandrie et à Tanta. Endeuillés par ces attaques meurtrières, les chrétiens d’Egypte attendent avec ferveur la venue du souverain pontife.

“J’espère que cela pourra offrir une contribution valable au dialogue interreligieux avec le monde de l’islam et au dialogue œcuménique avec la vénérée et aimée Église orthodoxe copte. Le monde, déchiré par la violence aveugle, qui a aussi frappé le cœur de votre chère terre, a besoin de paix, d’amour et de miséricorde”, a délivré comme message le pape François.

Le pape François rencontrera Ahmed Al-Tayeb, le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire. Les deux hommes participeront ensemble à une conférence internationale sur la paix organisée par le centre millénaire Al-Azhar. Renforcer le dialogue entre les chrétiens et les musulmans est plus important que jamais, le Saint-Père en est convaincu. Cette opinion n’est pourtant pas partagée par les catholiques les plus conservateurs. Pour eux, une guerre de religion est en marche et aucun dialogue avec l’islam n’est possible.

François doit aussi s’entretenir avec le président Abdel Fattah al-Sissi. Ce dernier, s’il a affiché une certaine ouverture vis-à-vis de la communauté chrétienne égyptienne depuis son arrivée au pouvoir en 2014, reste pourtant très critiqué à l‘étranger pour des atteintes aux droits de l’homme.

Le président égyptien a cependant promis aux Coptes de traquer les responsables des attaques revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) contre des églises et qui ont coûté la vie à 45 personnes le jour des Rameaux. La menace pèse toujours. Le déplacement du pape François se fera donc sous haute sécurité. Pour autant, le Saint-Père a refusé de se déplacer en voiture blindée.