DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveau tour de vis en Turquie


Turquie

Nouveau tour de vis en Turquie

Neuf mois après le coup d’Etat manqué en Turquie le gouvernement n’en finit plus de purger son administration.

Alors que près de 125 000 fonctionnaires ont déjà été suspendus, samedi, une nouvelle liste de plus de 3900 personnes vient d‘être rendue publique.

Pilotes de l’armée, universitaires, magistrats, tous ont été congédiés. Le gouvernement leur reproche d‘être des partisans du prédicateur Fetullah Gulen, l’ennemi juré du président Erdogan.

Samedi, un deuxième décret est également entré en vigueur. Il interdit désormais les émissions de rencontres à la télévision. Ces émissions très populaires étaient jugées contraire à la morale islamique.

Ce tour de vis islamo-conservateur a également concerné internet. Samedi, les autorités turques ont bloqué l’accès à Wikipedia, la célèbre encyclopédie en ligne. Ce blocage serait lié à des articles établissant un lien entre Ankara et des organisations extrémistes.

Ces trois mesures, très décriées par l’opposition, interviennent après la victoire du président Recep Tayyip Erdogan au référendum du 16 avril qui lui a permis de renforcer ses pouvoirs.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Marche pour le climat aux Etats-Unis