EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nouveau tour de vis en Turquie

Nouveau tour de vis en Turquie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des émissions de télévision ont été interdites, le site wikipédia a été fermé et 3900 fonctionnaires ont été congédiés.

PUBLICITÉ

Neuf mois après le coup d’Etat manqué en Turquie le gouvernement n’en finit plus de purger son administration.

Alors que près de 125 000 fonctionnaires ont déjà été suspendus, samedi, une nouvelle liste de plus de 3900 personnes vient d‘être rendue publique.

Pilotes de l’armée, universitaires, magistrats, tous ont été congédiés. Le gouvernement leur reproche d‘être des partisans du prédicateur Fetullah Gulen, l’ennemi juré du président Erdogan.

En une journée, la Turquie interdit les émissions TV de rencontres et limoge 4 000 fonctionnaires https://t.co/2qGMshVzlS

— Le Monde (@lemondefr) 29 avril 2017

Samedi, un deuxième décret est également entré en vigueur. Il interdit désormais les émissions de rencontres à la télévision. Ces émissions très populaires étaient jugées contraire à la morale islamique.

Ce tour de vis islamo-conservateur a également concerné internet. Samedi, les autorités turques ont bloqué l’accès à Wikipedia, la célèbre encyclopédie en ligne. Ce blocage serait lié à des articles établissant un lien entre Ankara et des organisations extrémistes.

Ces trois mesures, très décriées par l’opposition, interviennent après la victoire du président Recep Tayyip Erdogan au référendum du 16 avril qui lui a permis de renforcer ses pouvoirs.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation