DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : après le politique place au juridique


Le bureau de Bruxelles

Brexit : après le politique place au juridique

Le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier, présentera ce mercredi les recommandations légales pour les pourparlers de sortie du Royaume-Uni. Il s’agit d’apporter le cadre juridique aux orientations politiques décidées la semaine dernière par les 27 chefs d’État et de gouvernement. Les États membres ont adopté samedi à l’unanimité les points qui serviront de lignes directrices au cours des discussions avec Londres. “Cette unité n’est pas dirigée contre le Royaume-Uni, je pense même qu’elle est dans son intérêt”, souligne Michel Barnier.
Par la voix de son porte-parole, la Commission européenne détaille le calendrier des prochaines semaines.“Les véritables négociations commenceront après le 8 juin, c’est à dire après les élections britanniques. Il serait d’ailleurs souhaitable que le Royaume-Uni donne rapidement son accord sur les perspectives financières”, explique Margaritis Schinas. Les perspectives financières correspondent à la facture que Londres devra payer lors de sa sortie de l’Union européenne. Les 27 évaluent le montant à 60 milliards d’euros.
Ce point pourrait être le plus difficile des pourparlers. C’est la raison pour laquelle la Première ministre britannique, Theresa May, espère renforcer sa majorité à l’issue des élections législatives anticipées. “Afin d’obtenir le meilleur accord pour le Royaume-Uni nous devons être sûr d’avoir une majorité stable pour ces négociations. Et tous les votes pour moi et mon équipe renforceront mes capacités dans ces négociations”, détaille Theresa May en pleine campagne électorale.
La presse allemande évoque cependant une première polémique. Le président de la Commission européenne n’aurait pas caché son pessimisme après sa rencontre, la semaine dernière, avec la dirigeante britannique.

ALL VIEWS

Touchez pour voir