DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

[Point de vue] Emmanuel Macron combattra la discrimination


View

[Point de vue] Emmanuel Macron combattra la discrimination

François Marien, conseiller du mouvement En Marche

Ayant terminé une mission auprès de la Commission européenne à Bruxelles, j’ai rejoint l’équipe En Marche en août 2016. Ma première mission auprès du mouvement fut de sensibiliser les militants du QG sur le handicap. J’ai organisé un premier rassemblement avec une dizaine de membres des Jeunes avec Macron où l’on a pris le temps d’aborder cette question de manière ludique et décontractée. Par la suite, j’ai accompagné le pôle événement afin de rendre les meetings d’Emmanuel Macron les plus accessibles et inclusifs possible pour les personnes à besoins spécifiques.

Lorsque j’ai rencontré Emmanuel Macron pour la première fois c’était à Bruxelles. Je me souviendrai toujours de cet instant car c’était un moment sincère. Il est venu vers moi et il m’a tendu la main pour me saluer tout en me regardant dans les yeux pour me dire : «François ? On m’a beaucoup parlé de vous et j’aimerais vous féliciter et vous remercier pour votre dynamisme sur la question du handicap. Nous avons besoin de vous ! J’ai besoin de vous! Continuez! »

En tant que conseiller du mouvement En Marche sur le handicap et l’insertion, j’ai eu l’opportunité de participer à l’élaboration des propositions politiques sur le handicap car cette question concerne directement plus de 10 millions de citoyens en France, sans oublier les proches et les aidants donc le handicap est au cœur du projet d’Emmanuel Macron.

L’accès à une éducation inclusive est un droit encore trop souvent bafoué en France. C’est pourquoi nous allons enfin garantir à tous les enfants en situation de handicap d’étudier dans les écoles ordinaires, tout en étant accompagné par des Auxiliaires de Vie Scolaires (AVS) qui verront leurs statuts revalorisés et pérennisés.


Nous améliorerons le parcours des jeunes permettant l’accès aux diplômes, notamment au travers des adaptations numériques.

Nous améliorerons la vie des personnes handicapées autour de l’école, par exemple en assurant une meilleure accessibilité aux activités de loisirs péri-scolaires, en organisant des séjours de vacances dédiés ou mixtes.

Le thème central du projet d’Emmanuel Macron pour la France, c’est le travail qui est un vecteur d’émancipation pour tous et toutes. Avec un taux de chômage deux fois plus important chez les candidats en situation de handicap, il était de notre devoir de proposer des mesures claires et ambitieuses.

C’est pourquoi nous développerons et encouragerons les initiatives de tutorat dans l’entreprise car le handicap peut apporter une ouverture, une richesse à l’autre.


Nous ferons de la lutte contre la discrimination une priorité nationale. Nous développerons des opérations de contrôles aléatoires et imprévus à grande échelle. Nous désignerons les entreprises fautives. Les partenaires sociaux seront également mobilisés.

Marine Le Pen fait de la diversité un problème, en stigmatisant l’individu, par exemple en préconisant l’augmentation du nombre de places dans les établissements spécialisés afin de placer, d’enfermer la personne handicapée entre quatre murs au lieu de prôner l’inclusion dans la société.

Je continuerai à soutenir et à conseiller Emmanuel Macron car comme Président de la République il fera rimer « handicap et talent », il accordera « chance avec égalité » et il fera de l’inclusion une solution pour la France.

François Marien est militant et conseiller du mouvement En Marche sur la question du handicap

Les opinions exprimées dans les articles publiés dans cette rubrique ne reflètent pas la ligne éditoriale d’euronews

Crédit photos : Hannah Starman

View

Le scénario manquant pour transformer l’Europe