DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : gueule de bois et malaise chez Marine Le Pen


monde

France : gueule de bois et malaise chez Marine Le Pen

C’est le deuxième tir raté pour l’extrême droite française, bien qu’elle se trouvait pas trop loin du but. En 2002 par le père, Jean-Marie Le Pen, soulagé de ne pas avoir eu à gouverner, puis le 7 mai 2017 par la fille, Marine Le Pen, qui se targue d‘être “la première force d’opposition” pour éviter de parler des ratages de sa campagne de l’entre-deux-tours de l‘élection présidentielle. Le Front national, dont la façade a été méthodiquement repeinte pour cacher ses parties sombres, a récolté 10,5 millions de voix, un score sans précédent, mais sa candidate a dû se contenter de 33,90% des suffrages (score définitif), alors qu’elle pariait sur 40%, voire plus.

Marine Le Pen, dont la prestation agressive et vide de projets concrets lors du débat télévisé face à Emmanuel Macron a suscité le malaise, y compris chez ses proches et parmi les militants de base, s’en sort en proposant une fois encore un profond renouvellement du parti d’extrême droite, “afin de constituer une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs voeux”, a-t-elle expliqué. Florian Philippot, vice-président du Front national, a confirmé au lendemain du second tour qu’il fallait “une structure encore plus rassembleuse, encore plus performante pour pouvoir accéder au pouvoir”. Selon lui, le FN est amené à changer de nom.

On lave mieux son linge sale en famille

Il n’en fallait pas plus pour faire bondir au plafond le co-fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen, échaudé par une précédente tentative de sa fille pour rebaptiser le FN “Bleu Marine”. “Florian Philippot ne peut pas faire le fier ni proposer un changement de nom, a fulminé le patriarche. Il doit se rappeler qu’il n’est qu’un hôte dans cette maison”. Philippot n’y échappera pas, il est et restera la bête noire de Le Pen père.

Quant à la nièce de Marine, Marion Maréchal-Le Pen, qui aime souffler le chaud et le froid, elle n’a pas caché sa déception devant les caméras. “Il nous faudra réfléchir à ce qu’il y a eu de positif et de négatif dans cette élection”, a déclaré la députée du Vaucluse. Et comme souvent, elle est allée dans le même sens que son grand-père en demandant que l‘évolution du Front national soit conduite en respectant les statuts, au cours d’un congrès. Elle se défend néanmoins, sur son compte Twitter, de vouloir attiser la fronde contre sa tante bien-aimée.

Même la PACA cède à Macron

Le Pas-de-Calais et l’Aisne sont les seuls départements où Marine Le Pen est arrivée en tête.

Le président élu, Emmanuel Macron, a fait le plein des voix à Paris (89,68%) et en Ile-de-France. C’est dans le département le plus rural de la région parisienne, la Seine-et-Marne, que Marine Le Pen a réalisé son score le plus important (36,14%). Même à Yerres, dans l’Essonne, la ville de Nicolas Dupont-Aignan que la candidate du FN promettait de nommer Premier ministre, la chef de file frontiste a été clairement battue.

Emmanuel Macron s’est également emparé de toute la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, si chère à l’extrême droite; au premier tour du scrutin présidentiel, Marine Le Pen caracolait pourtant en tête dans cinq départements sur six. Dans le Var, le candidat du mouvement En Marche ! a réussi à battre de justesse la dirigeante du Front national. Il s’est aussi imposé dans le Vaucluse, le fief de Marion Maréchal-Le Pen.

Dans 26 communes françaises, le Front national n’a fait aucune voix. En revanche, il a atteint 100% à They-sous-Vaudemont, en Meurthe-et-Moselle, et à Ornes, dans la Meuse.

Nous avons réalisé cette carte animée qui montre l‘évolution du vote FN au cours des différentes élections depuis 2007 :

monde

Européens, êtes-vous aux côtés des réfugiés ?