DERNIERE MINUTE

C’est une victoire de bon augure pour la CDU d’Angela Merkel. Les conservateurs ont remporté le scrutin régional en Rhénanie du Nord – Westphalie dimanche soir. Ils ont obtenu 33 % des suffrages face aux sociaux-démocrates qu’ils devancent de presque deux points dans ce qui est pourtant l’un de leurs bastions traditionnels.

Pour le SPD, c’est un coup dur. Il n’avait jamais obtenu moins de 32 % dans cette région depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

“Cela signifie que le SPD a de quoi être inquiet, sur les capacités de M. Schulz à devenir chancelier. Le “Train Schulz” – comme il aime le dire – a maintenant déraillé pour la troisième fois : c’est la troisième défaite régionale, et cette fois, c’est le plus grand des Länder. Ils doivent repenser leur stratégie. D’un autre côté, Mme Merkel est plus forte que jamais”

Après l’effet Schulz dont parlaient les journaux, lorsque le SPD a fait bon de dix points dans les sondages à l’annonce de sa candidature, le quotidien Bild titre désormais “la malédiction Schulz”.

“Je suis contente qu’il y ait du changement. C‘était toujours un peu la même chose. ça n’allait pas de l’avant. Ils voulaient faire quelque chose, et finalement, ils renonçaient. Il y a eu trop de déceptions. Il fallait qu’il y ait du changement, de toutes façons”

Après l‘échec d’hier, et deux autres défaites récentes dans d’autres régions, le SPD est en mauvaise posture pour déboulonner Angela Merkel le 24 septembre prochain.

“Martin Schulz, qui est un ancien joueur de football, sait parfaitement qu’il est difficile de gagner un match quand vous perdez 3 à 0. Pour cela, il a probablement besoin d’une autre tactique”, analyse notre envoyé spécial à Düsseldorf Sandor Zsiros.