DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : l'armée contre les manifestants

A Brasilia, la mobilisation a été forte contre le président Michel Temer.

Vous lisez:

Brésil : l'armée contre les manifestants

Taille du texte Aa Aa

Manifestations dispersées à coups de gaz lacrymogène, incendie au ministère de l’Agriculture… A Brasilia, la mobilisation a été forte contre le président Michel Temer. A tel point que le gouvernement a déployé l’armée pour reprendre le contrôle de la situation.

Les heurts ont éclaté au moment où la foule déferlait dans le centre de la capitale brésilienne, en direction du palais présidentiel : la police a fait barrage en utilisant des grenades lacrymogènes, certains manifestants cagoulés ont répliqué par des jets de pierres. Envahi par les protestataires qui ont “déclenché un incendie dans une salle”, le ministère de l’Agriculture a dû être évacué dans l’après-midi, selon son service de presse.

Lors de cette journée, 49 personnes ont été blessées, dont une par balle et sept personnes ont été arrêtées. Des dégâts ont été causés à huit ministères et à la cathédrale, selon les autorités.

Au même moment, d’autres affrontements ont eu lieu dans le centre de Rio de Janeiro.

Depuis la semaine dernière, les manifestants réclament la démission de Temer pour une affaire de corruption.