DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La procureure générale du Venezuela "inquiète"

Selon Luisa Ortega, la garde nationale a fait plus de cinq cent blessés et tué un jeune homme depuis le début de la vague de manifestations.

Vous lisez:

La procureure générale du Venezuela "inquiète"

Taille du texte Aa Aa

Alors qu’une nouvelle manifestation a fait une soixantaine de blessés ce mercredi à Caracans, la capitale du Venezuela, la procureure générale du pays s’est inquiété de l’exacerbation de la violence contre les manifestants anti-Maduro.

Selon Luisa Ortega, la garde nationale vénézuélienne a fait plus de cinq cent blessés et causé le décès d’un jeune homme lors des manifestations. “Plus de la moitié des blessés sont dus à l’action des forces de sécurité. Cette exacerbation de la violence est inquiétante“, a-t-elle souligné.

Cette membre du camp présidentiel est revenue sur la mort d’un jeune de 20 ans, fin avril à Caracas, jusqu’ici officiellement atteint par un “objet métallique”.

D’après notre enquête, l‘étudiant est mort d’un choc cardiogénique, lui même dû à un traumatisme fermé du thorax. Il a été heurté por un object comme lui-ci. C’est une grenade lacrymogène“, a expliqué Luisa Ortega, qui avait déjà pris ses distances vis-à-vis des autorités chavistes lors de la décision fin mars de la Cour suprême de s’octroyer les pouvoirs du Parlement.

Dans la soirée, le leader de l’opposition Henrique Capriles affirmait qu’un homme avait été “assassiné“ mercredi lors d’une manifestation dans l’Etat de Bolivar.


En tout cinquante-deux civils et trois membres des forces de l’ordre ont été tués depuis de début de la vague de manifestation contre le président Maduro, il y a deux mois. Ce dernier a lancé mardi son processus d’assemblée constituante, vu par l’opposition comme un moyen de la déloger du Parlement, où elle est majoritaire.