DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Frappes de représailles égyptiennes en Libye


Egypte

Frappes de représailles égyptiennes en Libye

L’Egypte a contre-attaqué quelques heures à peine après l’attentat sanglant contre des chrétiens coptes ce vendredi, veille du début du ramadan. L’aviation égyptienne a mené six frappes de représailles près de Derna, en Libye, où a été organisée la tuerie d’après les autorités égyptiennes.

Le président égyptien a assuré que son pays viserait les camps des terroristes qui s’en prennent à l’Egypte “où qu’ils se trouvent“.

Les pays qui soutiennent le terrorisme, lui offre des financements, des armes et des formations, doivent être punis. Il n’y aura aucune réconciliation“ a affirmé le président Al Sisi lors d’une allocution télévisée confirmant qu’il avait ordonné le bombardement de “camps terroristes“.

Plus tôt dans la journée, dans la province de Minya au sud du Caire, des hommes armés arrviés en pick-ups ont pris d’assaut un bus transportant des égyptiens coptes qui se rendaient dans un monastère. Au moins 28 personnes dont plusieurs enfants ont perdu la vie.

L’attaque n’a pas été revendiquée, mais les soupçons se tournent vers le groupe État islamique, en pleine campagne de terreur contre cette minorité chrétienne qui représente près de 10 % de la population égyptienne. Les principales instances muslmanes d’Egypte ont condamné l’attentat.


Chaque jour, l’Egypte offre des martyrs. L’eglise égyptienne est reconnue comme l’une des église nationales, et elle ne renoncera jamais à sacrifier son peuple pour l‘église et pour notre patrie“, a déclaré au micro d’euronews Mgr Aghason Talaat, l’Archevêque copte de Maghagha.

Lors de funérailles dans un village proche des lieux de l’attaque, la foule en colère reprochait au gouvernement de ne pas suffisamment protéger les chrétiens.

Le mois dernier, 45 coptes sont morts dans des attentats visant deux églises, revendiqués par le groupe État islamique.

Italie

Au G7, tous contre Trump sur le climat