DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Panama : mort de Manuel Noriega


Panama

Panama : mort de Manuel Noriega

L’ancien dictateur du Panama Manuel Noriega est mort la nuit dernière à l‘âge de 83 ans. Il était hospitalisé depuis mars dernier à cause d’une tumeur cérébrale. Opéré une première fois de cette tumeur bénigne dans un hôpital de Panama city, il avait dû être opéré une seconde fois en raison d’une hémorragie cérébrale. Il aura survécu quelques semaines.

L’ancien dictateur, qui avait pris le pouvoir en 1983 avant d‘être chassé par les forces américaines en 1989, purgeait une peine pour la disparition d’opposants politiques sous son régime à la prison El Renacer.

Sa famille avait demandé à plusieurs reprises, en vain, une assignation à résidence permanente de l’ancien dictateur, en raison de ses nombreux problèmes de santé : il avait eu plusieurs hémorragies cérébrales, des complications pulmonaires, un cancer de la prostate et avait souffert de dépression.




Manuel Noriega en quelques dates

  • 11 février 1934 : naissance à Panama dans une famille pauvre colombienne de Manuel Antonio Noriega qui, après des études militaires au Pérou, s’engage dans l’armée.
  • Oct 1968 : il participe au coup d’Etat contre le président panaméen Arnulfo Arias, mené par le général Omar Torrijos. Il dirigera le renseignement militaire pendant 12 ans et collaborera avec la CIA.
  • 1983 : deux ans après un mystérieux accident d’avion contre Torrijos, il est promu général, commande la Garde nationale et devient de facto l’homme fort du Panama.
  • 20 déc 1989 : intervention militaire américaine au Panama, sept mois après le refus de Noriega de reconnaître la victoire à l‘élection présidentielle de Guillermo Endara.
  • 1992 : il est condamné à Miami à 40 ans de prison.
  • Avr 2010 : Noriega est extradé en France où il est condamné à sept ans de prison pour blanchiment d’argent.
  • 11 déc 2011 : Noriega est extradé au Panama où il doit purger trois peines de 20 ans de prison pour les meurtres de plusieurs opposants politiques.
  • 7 mars 2017 : Noriega est opéré mais placé dans un coma artificiel après des complications et une seconde intervention chirurgicale.

avec AFP

Irak

Bagdad endeuillée par un nouvel attentat