DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives en France : l'Europe attend une majorité stable


France

Législatives en France : l'Europe attend une majorité stable

Sans même avoir attendu le second tour des élections législatives françaises, Angela Merkel a félicité dès dimanche soir Emmanuel Macron pour sa victoire au premier tour.

La chancelière allemande l’a dit et redit : le nouveau président français a besoin d’une majorité stable et solide pour faire adopter les réformes que Berlin et Bruxelles réclament à la France depuis une bonne décennie.


Un mois après sa victoire sur Marine Le Pen, le nouveau président français a déjà donné des gages de bonne volonté mais cela ne sera manifestement pas suffisant.

Charles de Marcilly, représentant de la Fondation Schuman à Bruxelles : “La crédibilité politique viendra d’une crédibilité économique qui est une crédibilité budgétaire et, dans ce contexte-là, nos partenaires, les Allemands mais pas seulement, il y a aussi Bruxelles, attendent que nos réformes puissent nous permettre d‘être sur des trajectoires budgétaires qui soient saines. Et c’est pour cela qu’avoir une assemblée qui puisse soutenir de manière majoritaire, même très majoritaire le nouveau président élu était aussi un préalable pour les Allemands et par extension pour Bruxelles”.

Signe de l’impatience de la Commission de Bruxelles, mardi, dans la presse allemande, Pierre Moscovici, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, a d’ailleurs remis les pendules à l’heure : Paris devra ramener le déficit du pays sous les 3% et, cela dès 2017. Message transmis aux futurs députés français qui devront voter le prochain budget.


Avec Agences

Irak

Irak : intoxication alimentaire dans un camp de réfugiés