DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

À Xinmo, l'espoir faiblit


Chine

À Xinmo, l'espoir faiblit

Une demi-douzaine de pelleteuses, 3 000 secouristes, des chiens renifleurs et des détecteurs… En Chine, les recherches se poursuivent dans ce qu’il reste du village de Xinmo, un immense amas de roches dû au glissement de terrain survenu samedi matin. Si le bilan a été revu à la baisse, l’espoir de retrouver des survivants est désormais infime. Plus de 90 personnes sont toujours portées disparues et une vingtaine de corps ont été extirpés des décombres.

“D’après les géologues qui ont participé aux opérations de secours, les chances que les disparus survivent à un éboulement depuis une telle hauteur sont minces, confirme Wang Minghui, le vice-gouverneur de la province du Sichuan, en particulier parce que le lieu de l‘éboulement est si étroit que les recherches sont difficiles à mener. De plus, les secouristes ne peuvent pas creuser profondément pour éviter une nouvelle avalanche de rochers.
Mais malgré tous ces facteurs, nous ne ménagerons pas nos efforts. Sauver des vies reste notre priorité.”

Les fortes pluies n’ont pas seulement provoqué ce désastre. Dans le sud et l’est de la Chine, plusieurs villes et villages sont sous les eaux. Dans la seule province du Hunan, 900 000 personnes seraient affectées par ces inondations depuis jeudi. Là aussi, il y aurait eu des morts, et les pluies diluviennes devraient durer trois jours encore.