DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La prothèse de pied la plus vieille du monde ?

Une fille de prêtre de l'Ancienne Egypte s'était fait confectionner une prothèse de pied finement travaillée, démontrent des scientifiques suisses.

Vous lisez:

La prothèse de pied la plus vieille du monde ?

Taille du texte Aa Aa

L’Egypte Antique ne cessera jamais de nous étonner. Une équipe de chercheurs de l’Université de Bâle en Suisse s’est penchée sur un dispositif fait de bois et de cuir, découvert dans une nécropole près de Louxor. Les scientifiques ont utilisé les dernières techniques pour étudier ce qui est sans doute l’une des plus vieille prothèses du monde.

Les résultats de cette étude montre le grand degré de connaissance du corps humain et des techniques utilisés pour réaliser de tel dispositif, vieux d’environ 3 000 ans. La prothèse, un orteil artificiel, a été particulièrement bien conçue. En témoigne cette sangle en cuir permettant de la maintenir en s’adaptant à la physionomie de son propriétaire. Les scientifiques, en utilisant des techniques telles que les rayons X ou la tomodensitométrie, ont pu constater que la pièce de bois avait été retravaillée à de nombreuses reprises pour s’adapter parfaitement au pied. L’aspect esthétique n’a pas été négligé : un soin particulier à été porté à la représentation fidèle de l’orteil et de l’ongle.

La découverte avait été faite en 1997 par une équipe germano-suisse, en charge des fouilles de la nécropole de Cheikh Abd el-Gournah. Dans l’une des salles mortuaires, qui avait été pillée, les scientifiques ont découvert une momie en mauvais état, réduite en pièces. Après étude, il s’est avéré que cette momie était une femme décédée entre 50 et 55 ans. C’est le pied droit de de cette femme qui avait été équipé du dispositif. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que cette personne avait été amputée après avoir contracté la gangrène. Et selon les archéologues, c’est grâce à un rang assez élevé dans la société que cette femme, une fille de prêtre, a pu se faire confectionner sa prothèse.

Depuis sa découverte, la prothèse est conservée au musée égyptien du Caire.