DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hong Kong célèbre les 20 ans de sa rétrocession


Chine

Hong Kong célèbre les 20 ans de sa rétrocession

Hong Kong célèbre sous haute sécurité les 20 ans de sa rétrocession à Pékin. Pour l’occasion, le président chinois Xi Jinping, a effectué sa première visite dans l’ancienne colonie britannique depuis son arrivée au pouvoir 2013.

Xi Jinping a adressé un message aux Hongkongais inquiets du recul des libertés dans la région semi-autonome : le modèle d’autonomie ne changera pas.

L’application rigoureuse du principe – un pays, deux systèmes -, le fait que Hong Kong soit gouverné par des Hongkongais, les lois de Hong Kong visant à privilégier son développement, cela avec un seul coeur et un seul esprit, dans une lutte commune, débouchera sur un avenir toujours plus grand, pour Hong Kong“, a estimé le président chinois devant un par-terre d’hommes d’affaires et d‘élus locaux.

La règle “un pays, deux systèmes”, adoptée au moment de la rétrocession de la région par le Royaume-Uni, garantie à Hongkong certaines libertés, sa monnaie et son système judiciaire. Elle est sensée rester en vigueur jusqu’en 2047. Hong Kong est l’un des trois principaux centres financiers mondiaux. Cette ville de plus de 7 millions d’habitants est en perpetuel développement.

L’ombre des parapluies

Mais pour une partie de la jeunesse hongkongaise, à l’origine du “Mouvement des parapluies” en 2014, Pékin exerce une main-mise croissante sur les affaires de la ville. Depuis la vague de manifestations qui a secoué la ville plusieurs semaines, certains leaders du mouvement ont été élus au parlement local.

La veille de l’arrivée du président chinois, plusieurs partisans de la démocratie ont été arrêtés par la police lors d’une manifestation. Ils ont depuis été libérés et seront convoqués au tribunal en septembre.

Depuis Pékin, le ministre chinois des Affaires étrangères a estimé que la déclaration commune de 1997 entre Pékin et Londres était un document historique sans réelle valeur pratique.