Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Arrestation de la directrice d'Amnesty en Turquie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Arrestation de la directrice d'Amnesty en Turquie

<p>La directrice d’Amnesty International en Turquie, Idil Eser, a été arrêtée par la police turque ce mercredi, a affirmé l’antenne nationale de l’<span class="caps">ONG</span>. </p> <p>L’<span class="caps">ONG</span> demande sa libération immédiate, ainsi que celle des sept autres militants des droits de l’homme également placés en détention pour des raisons inconnues, alors qu’ils suivaient une formation au management et à la sécurité informatique sur une ‘île au large d’Istanbul. </p> <p>Deux formateurs allemand et suédois ont également été arrêtés, ainsi que le propriétaire de l’hotel. Dix personnes étaient toujours en détention à 14h ce jeudi, dans cinq localités différentes, a affirmé sur twitter un militant de l’<span class="caps">ONG</span>. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Locations of all 10 detainees now known – they are in 5 different places. Now release them all. <a href="https://twitter.com/hashtag/insanHaklar%C4%B1Savunucular%C4%B1naDokunma?src=hash">#insanHaklarıSavunucularınaDokunma</a></p>— Andrew Gardner (@andrewegardner) <a href="https://twitter.com/andrewegardner/status/882941830823858178">6 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> </p> <p>Les noms des militants arrêtés sont : İlknur Üstün (Women’s Coalition), İdil Eser (Amnesty International), Günal Kurşun (Human Rights Agenda Association), Nalan Erkem (Citizens Assembly), Nejat Taştan (Equal Rights Watch Association), Özlem Dalkıran (Citizens’ Assembly), Şeyhmuz Özbekli (avocate), et Veli Acu (Human Rights Agenda Association).</p> <p>Amnesty, qui dénonce “<em>un abus de pouvoir grotesque</em>“, appelle les dirigeants présents au G20 à réclamer au le président Erdogan “<em>la libération de tous les défenseurs des droits humains actuellement détenus</em>“.</p> <p>Il y a moins d’un mois, le président de l’antenne turque d’Amnesty, avait été placé en garde à vue et interrogé sur ses liens supposés avec le coup d’Etat manqué de juillet 2016.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">We demand the release of <a href="https://twitter.com/amnesty"><code>amnesty</a> Turkey Director, Idil Eser, from detention. This is a grotesque abuse of power! <a href="https://t.co/uo380jmSKK">https://t.co/uo380jmSKK</a> <a href="https://t.co/0NfCuqV9oB">pic.twitter.com/0NfCuqV9oB</a></p>— AmnestyInternational (</code>amnestyusa) <a href="https://twitter.com/amnestyusa/status/882957665638461441">6 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>