L'enfer des recherches dans la tour Grenfell

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'enfer des recherches dans la tour Grenfell

<p>Quatre semaines après le terrible incendie de la tour Grenfell, le calvaire continue pour les enquêteurs londoniens, qui avancent dans les décombres à la recherche de restes humains.</p> <p>Une cinquantaine de volontaires se relayent jour et nuit entre les murs calcinés par le feu qui a tué au moins 80 habitants de cet immeuble de logements sociaux le 14 juin dernier.</p> <p>Le sergent de police Alistair Hutchins du service d’identification des victimes, dit n’avoir jamais travaillé dans des conditions si difficiles en 18 ans de carrière. “<em>Nous passons au peigne fin tous les appartements, à tous les étages. Les agents avancent à quatre pattes, munis de petites truelles et de pelles, ils ramassent les débris à l’aide de tamis de 6mm, pour être sûrs de ne pas passer à côté de petits fragments d’os, de dents et de toutes parties identifiables du corps humain : car c’est ce que nous ramassons à ce stade</em>“, explique l’agent de la Metropolitan police (Police de Londres). </p> <p>Les restes de corps sont ensuite emmenés à la morgue où les opérations d’identification devraient prendre plusieurs mois. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Four weeks on from the <a href="https://twitter.com/hashtag/GrenfellTower?src=hash">#GrenfellTower</a> fire – Statement from Cmdr Stuart Cundy <a href="https://t.co/qlZ5vP2P8X">https://t.co/qlZ5vP2P8X</a> <a href="https://t.co/aAktJwigKQ">pic.twitter.com/aAktJwigKQ</a></p>— Metropolitan Police (@metpoliceuk) <a href="https://twitter.com/metpoliceuk/status/885026733002510336">12 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>