DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Se procurer du cannabis, facile, il suffit d'entrer dans une pharmacie

Vous lisez:

Se procurer du cannabis, facile, il suffit d'entrer dans une pharmacie

Taille du texte Aa Aa

C’est du jamais vu dans le monde ! Depuis ce mercredi en Uruguay, les personnes qui consomment du cannabis pour le plaisir peuvent tout bêtement aller dans la pharmacie du coin pour en acheter. C’est parfaitement légal, c’est même l’Etat qui l’a voulu et qui va contrôler.


On connaît déjà le prix du gramme, l‘équivalent d’1,30 dollar. Les amateurs pourront s’en procurer jusqu‘à dix grammes par semaine, à condition qu’ils soient inscrits sur un registre. Il y en aurait près de 5 000 pour le moment, un nombre fourni par l’Institut de Régulation et de Contrôle du Cannabis (IRCCA).

Une vingtaine de pharmacies pour débuter

L’engouement a toutes les chances d’augmenter et pour commencer prudemment, les autorités uruguayennes ont préféré dévoiler l’emplacement des pharmacies qui acceptent de vendre de la marijuana au tout dernier moment. Elles ne sont en effet qu’une vingtaine dans un premier temps, le gouvernement doit encore finir de négocier avec les grandes chaînes pharmaceutiques présentes dans le pays.


La loi sur l’usage récréatif du cannabis a été votée dès 2013, José Mujica était alors le président. Mais la vente de la drogue douce dans les officines, à cause de réticences des professionnels, a mis plus de temps à se concrétiser que les deux autres volets du texte. Ces derniers autorisent la culture à domicile pour une consommation personnelle et la culture partagée au sein de “coopératives” en quelque sorte.

Deux types de cannabis sont vendus librement dans des pochettes qui ressemblent un peu à des sachets de thé : voir la photo ci-dessous publiée sur son compte Twitter par la Junta Nacional de Drogas, autrement dit l’organisme gouvernemental chargé de contrôler l’application de la loi de 2013.



A noter qu’on peut lire sur l’emballage des pochettes le pourcentage de THC, le tétrahydrocannabinol qui est en fait la principale substance psychotrope de la marijuana. Comme sur les paquets de cigarette apparaît toutefois un avertissement sur les dangers pour la santé, ça ne mange pas de pain !