DERNIERE MINUTE

Rodrigo Duterte, le va-t-en-guerre

Dans son discours sur l'état de la Nation, le président philippin a promis de poursuivre sans relâche sa guerre contre le trafic de drogue.

Vous lisez:

Rodrigo Duterte, le va-t-en-guerre

Taille du texte Aa Aa

A Manille, les opposants à Rodrigo Duterte ont défilé vers la Chambre des représentants, où le président philippin prononçait ce lundi son discours sur l‘état de la Nation.

Un discours au cours duquel il a promis de poursuivre sans relâche sa guerre sanglante contre la drogue et la criminalité, dont les méthodes sont régulièrement dénoncées par les organisations de défense des droits de l’Homme.

En un an, la police philippine a tué plus de 3.200 personnes, des milliers d’autres ont été abattues dans des circonstances floues.

“Je ne permettrai pas la ruine de la jeunesse, je ne resterai pas inactif par crainte d‘être exposé à une condamnation publique ou à des poursuites judiciaires”, a déclaré Rodrigo Duterte, face aux parlementaires.

Outre la guerre contre le trafic de drogue, Rodrigo Duterte est engagé sur un autre front, dans le sud des Philippines, où l’armée tente depuis deux mois de déloger les combattants islamistes. Le Parlement philippin a prolongé jusqu‘à la fin de l’année la loi martiale dans la région de Mindanao. L’opposition, qui dénonce la dérive autoritaire du sulfureux président, redoute que cette mesure s‘étende au reste du pays.