DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tourisme en Turquie : bilan contrasté

Les revenus liés au tourisme ont connu une augmentation de plus de 8% au deuxième trimestre 2017 par rapport à la même période l'an dernier. Une petite reprise après des années difficiles.

Vous lisez:

Tourisme en Turquie : bilan contrasté

Taille du texte Aa Aa

Les revenus liés au tourisme ont connu une augmentation de plus de 8% au deuxième trimestre 2017 par rapport à la même période l’an dernier. Une petite reprise après des années difficiles.

Les Russes ont délaissé la Turquie en raison des tensions diplomatiques entre les deux pays, tout comme les Européens. Entre 2015 et 2016, le nombre de touristes allemands a chuté d’1,7 million.

L’industrie du tourisme et des voyages représente environ 12% du PIB de la Turquie.

Notre journaliste s’est entretenu avec Ertuğrul Günay, l’ancien ministre turc de la culture et du tourisme (2007-2013). Il a voulu connaître les raisons qui ont conduit à la chute du tourisme au cours des trois dernières années.

Devrim Hacısalihoğlu, journaliste Euronews
Quelles raisons peuvent expliquer la chute du tourisme au cours des 3 dernières années ?

Ertuğrul Günay, ministre turc du tourisme (2007-2013)
Nous étions habitué à être l’une des destinations touristiques prisées par les Européens et les Russes. Mais à cause d’une mauvaise politique étrangère turque, nous avons perdu cette place. Et on subit encore actuellement cette baisse du tourisme même s’il semble y avoir des signes d’amélioration. Les Russes étaient le deuxième groupe de touristes en Turquie après les Allemands. L’année dernière, on a eu presque aucun touriste russe.

Notre vrai grand partenaire en terme de tourisme, ça reste l’Europe avec l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Autriche et la France. Tous ces pays sont très importants pour nous. On devrait tout faire pour capter à nouveau ce flux de touristes si on souhaite récupérer notre place de principale destination touristique.