DERNIERE MINUTE

Union douanière : Londres espère une transition post-Brexit

Vous lisez:

Union douanière : Londres espère une transition post-Brexit

Taille du texte Aa Aa

Londres espère négocier avec Bruxelles une “union douanière temporaire” après sa sortie de l’Union européenne, pour bénéficier d’“une transition en douceur”. C’est ce qu’a annoncé mardi David Davis, le ministre britannique en charge du Brexit.

Londres espère conserver “un lien étroit” avec l’union douanière, qui permet la libre circulation des marchandises. Cette proposition n’est qu’un vœu pieux pour l’instant.

“Nous aurons notre système douanier en place, sans doute au début de 2019, quelques mois avant notre départ de l’Union, mais de l’autre côté, vous avez les autres pays en Europe qui devront mettre en place leur propres systèmes douaniers et bien sûr, nous avons d’autres problèmes aussi, la réglementation, à laquelle les entreprises voudront s’adapter. Donc, l’idée est que, dans cette période de transition limitée, les accords resteront fondamentalement inchangés, et c’est bon pour les entreprises britanniques et européennes”, a déclaré David Davis.

La Commission européenne a répondu en rappelant que l’Union n’abordera pas la question de sa nouvelle relation avec Londres avant d’avoir avancé sur les priorités de négociations fixées par les deux parties.

Le gouvernement de Londres voudrait passer outre l’interdiction de négocier des accords commerciaux bilatéraux tant que le pays fait partie de l’Union douanière, une attitude que l’opposition britannique n’a pas manqué de critiquer.


On dirait que le gouvernement britannique revient à son approche stupide sur le Brexit de vouloir le beurre et l’argent du beurre. Ils devraient s’engager à rester dans le marché commun et l’Union douanière, point


Les dernières propositions inadaptées sur les accords douaniers ont pour but de dévier l’attention des divisions du cabinet