DERNIERE MINUTE

Tombouctou : un djihadiste condamné à verser des réparations

C'est la première fois que la CPI ordonne des réparations pour destruction d'un bien culturel

Vous lisez:

Tombouctou : un djihadiste condamné à verser des réparations

Taille du texte Aa Aa

Il avait dirigé les opérations de destruction de neuf des mausolées de Tombouctou au Mali en 2012. Le djihadiste touareg Ahmad al Faqi al Mahdi a été reconnu coupable ce jeudi par la Cour pénale internationale de La Haye de la démolition de ces sites historiques. Les dégâts sont estimés à 2, 7 millions d’euros.

“Ces réparations collectives peuvent aussi inclure des mesures symboliques telles qu’une cérémonie commémorative de pardon pour reconnaître à la communauté locale de Tombouctou la souffrance morale infligée” a prononcé le juge Raul C. Pangalangan dans son verdict.

C’est la première fois que la CPI prononce une ordonnance de réparations pour des biens culturels détruits. Ahmad al Faqi al Mahdi a déjà été condamné par la Cour de La Haye à neuf ans de prison après avoir reconnu ses forfaits.