DERNIERE MINUTE

Mondiaux de judo : Agbegnenou offre l'or à la France

C'est la première journée que le Japon termine sans médaille.

Vous lisez:

Mondiaux de judo : Agbegnenou offre l'or à la France

Taille du texte Aa Aa

Quatrième journée des championnats du monde de judo. Un de ces jours où mieux vaut être un outsider. Dans la catégorie -81 kg, un Italien et un Allemand illuminent l’arène de Budapest.

Le n° 124 mondial Alexander Wieczerzak et le n°61 Matteo Marconcini écartent les favoris les uns après les autres pour se hisser en finale.

Un dernier duel d’une grande intensité. Du pur judo pendant moins de deux minutes. Mais il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur, et ce jeudi il fallait être Allemand : Wieczerzak réalise une superbe soumission pour ippon.

Je suis un peu perdu, je suis champion du monde, c’est juste incroyable… En 2010 j’ai été champion du monde, mais junior. Là Je suis champion du monde à Budapest. C’est fantastique“, s’est étonné le champion du monde tout sourire.

C’est tout l’inverse qui se passe dans le tableau féminin, celui des -63kg.

La championne olympique et championne du monde en titre slovène Tina Trstenjak affrontait en finale la Française Clarisse Agbegnenou, troisième mondiale.

Un face à face entre favorites, le quatrième au sommet entre les deux judokates : jusqu’ici tous avaient été maîtrisés par la Slovène.

Mais à Budapest les choses ont changé. Dès l’entame, la Française impose son judo. Trstenyak est pénalisée une première fois, une deuxième, et une dernière, synonyme de défaite.

Enfin, ça faisait tellement longtemps ! J’ai perdu tellement de finales contre Tina, mais j’ai travaillé sur certaines choses, et cela a fonctionné. J’ai été patiente, concentrée, tout a fonctionné donc je suis vraiment contente“ a déclaré Agbegnenou., qui a déjà été sacrée en 2014

Elle est très dynamique, une superbe combattante, et quand elle monte sur le tatami, on voit à son regard qu’elle est absolument préparée à réalisée un grand combat. Le public et moi-même, sommes vraiment satisfaits de ce qu’elle a accompli aujourd’hui“, a estimé Tamás Aján, président de la fédération internationale d’haltérophilie, séduit par la détermination de la Française.

Le moment du jour, c’est l’hécatombe chez les favoris de la catégorie -81kg :

Le Canadien Antoine Valois-Fortier est sorti dès le premier tour. Le n°1 mondial Russe Alan Khubetsov perd au second tour. Le tenant du titre Japonais Nagase Takanori laisse tomber sa couronne au quatrième tour. Le champion olympique russe Khasan Khalmurzaev échoue aux portes de la finale.

Fait marquant : C’est la première journée depuis le début des Mondiaux, que le Japon termine sans médaille.