DERNIERE MINUTE

Les Farc deviennent officiellement un parti politique

La guérilla, c'est fini ! Bonjour le parti. Mais la transition politique s'annonce délicate.

Vous lisez:

Les Farc deviennent officiellement un parti politique

Taille du texte Aa Aa

Les Farc en Colombie sont officiellement depuis ce vendredi un parti politique mais le processus de paix n’est pas achevé pour autant. Beaucoup de dirigeants de la guerilla attendent d‘être jugés. Une justice qui pourrai s’avérer clémente.
“Si un guérillero est député, et qu’après une année, en 2019, il est sanctionné, il peut continuer à faire de la politique. Pourvu qu’il dise la vérité et demande pardon, réparation, et assure de ne pas recommencer” explique Ariel Avila, directeur de la Fondation Paix et Réconciliation.

Le leader du nouveau mouvement a réitéré sa proposition de gouvernement de transition lancée en décembre. Mais les obstacles ne manquent pas.
“La Colombie a un gros problème avec la terre, la vérité et la politique, analyse Ariel Avila. Certaines personnes dans les régions, les élites régionales qui ont profité de ce conflit continuent de vouloir tuer quiconque veut remettre en cause le statu quo. C’est pour cela qu’il y a des personnes qui ne veulent pas du processus de paix.”

Depuis avril, 23 anciens combattants des Farc ou des membres de leur familles ont été tués. L’ancienne guérillera exige donc davantage de protection.
“Nous demandons au governement que, s’ils sont vraiment engagés pour la paix, ils doivent avoir dans leurs principaux objectifs de commencer à démanteler le système paramilitaire dans ce pays” dit Fredy Pastor, alias “Jair Romero”, un ancien guérillero.

Malgré toutes les difficultés, les anciens guerilléros envisagent cet avenir avec un certain optimsime.
“A présent débute la phase la plus difficile pour les Farc, conclut l’envoyé spécial d’Euronews, Hector Estepa. Il s’agit de savoir se vendre comme un parti politique après 53 ans de guerre et des milliers de morts. Ils vont mettre de l’eau dans le vin sur le plan de la rhétorique, même s’ils n’abandonneront pas leurs idéaux révolutionnaires.”