DERNIERE MINUTE

Trump abroge la protection des "dreamers"

800 000 clandestins arrivés mineurs aux Etats-Unis risquent de perdre la protection accordée par Obama

Vous lisez:

Trump abroge la protection des "dreamers"

Taille du texte Aa Aa

Le rêve américain tourne au cauchemar pour les “dreamers”. On appelle ainsi les jeunes, arrivés illégalement aux Etats-Unis quand ils étaient mineurs, et qui ont bénéficié d’un programme les protégeant sous Obama.

Aujourd’hui, comme prévu, Donald Trump a décidé de mettre fin au dispositif appelé Daca (Deferred Action for Childhood Arrivals). Il permettait aux jeunes sans-papiers, sous certaines conditions, d‘étudier et de travailler aux Etats-Unis.

C’est le ministre de la Justice, Jeff Sessions, qui a annoncé et justifié l’abrogation du programme.

“Cette amnistie unilatérale a contribué entre autres à une augmentation de l’arrivée de mineurs à la frontière sud avec des conséquences humanitaires terribles. Cela a aussi privé de travail des centaines de milliers d’Américains en autorisant ces étrangers illégaux à prendre ces emplois”, a t-il dit.

En 5 ans, 800 000 jeunes ont bénéficié d’un statut les mettant à l’abri d’une expulsion. Aucune nouvelle demande ne sera examinée. Le président a donné six mois au Congrès pour légiférer sur le sujet. Nombre de voix, notamment dans la Sillicon Valley et jusque dans le camp républicain, s’opposent à cette abrogation.